7 semaines au Maroc

26/1/11     Faut ce qu’il faut et devant la météo qui nous attend pour le voyage nous nous arrêtons à Bulle, Suisse et prenons des forces avec une succulente fondue moité-moitié suivi d’un dessert à la crème double suivi d’un repos sur le parking de la fromagerie de Gruyère et repartons le lendemain avec une provision de gruyère et de chocolats.

27/1/11     Beau temps froid, petit gel matinal,  route agréable et nous sommes superbement reçus par Hèlène et Michel du côté d’Avignon.

28/1/11     Direction la frontière espagnole et nous dégustons un muscat divin au Mas d’Eu à Trouillas ( France Passion ) , accueil très sympathique des propriétaires d’où nous repartons le lendemain avec un cubi de rosé en prévision des merguez à venir. Et une bouteille de blanc, Cuvée du Poète, en l’honneur du père décédé sur laquelle est inscrit son poème que je vous livre :

L’ami est celui à qui l’on emboîte l’âme pour se pénétrer de son charme !

L’ami, c’est celui que l’on suit à l’ombre de son ombre ;

C’est dans l’esprit d’un ami, que l’on se baigne jour et nuit !

L’ami, c’est la bouée de sauvetage lors de l’un de vos malheureux naufrages ;

L’ami, c’est celui qui vous fait ressentir sans bruit que l’on existe et qui chasse le spleen qui persiste ;

L’ami, c’est le souffle discret de son cœur qui vous ramène sur la route du bonheur ;

L’ami, c’est le premier de cordée, qui évite de s’écraser sur les rochers ;

L’ami ? C’est le plus profond de vous-même qui remonte à la surface pour vous dire : je t’aime,

Je t’aime comme un frère ; un frère de la même Terre, pour supporter le même combat, de nous tous ici-bas !!

Jordi Andréu Olivier

  Dodo derrière  cette ancienne commanderie des Templiers.

29/1/11     Il a plu toute la nuit, et pas un crachin breton. Nous passons le col du Somport et descendons vers le soleil. Arrêt au camping EL Garrofer à Sitges. Seul camping ouvert dans le coin en cette saison.

30/1/11     Visite de la vieille ville de Sitges sous la pluie.

31/1 au 2 /2/11     C’est les soldes à Barcelone, vive Desigual et visite du Poble Espagnyol

3/2/11     Rendez-vous à Sitges avec Laurence et Philippe, Dominique et Jacques, et route commune vers le Maroc, premier arrêt à Péniscola, camping-parking, apéro et convivialité.

4/2/11     Route vers le sud et arrêt sur l’aire de service de La Venta des Peral

5/2/11     Très frisquet le matin, mais très beau,  nous sommes dans les montagnes, route sur Algeciras. Paysages superbes, neige sur la Sierra Nevada, maisons troglodytes avant Grenade. Nous achetons nos billets chez Giutterez à un prix défiant toute concurrence ; acceuil des plus sympathiques, courses au Carrefour d’a côté.

6/2/11     Direction le port et embarquement sur un ferry rapide direction Ceuta. Peu de monde. La suspension pneumatique nouvellement montée nous épargne les angoisses du porte-à-faux. Débarquement et direction la douane. Les papiers préparés par Giuterrez nous simplifient le passage, pas de problèmes. Direction Assilah par Tanger, vaches, moutons, chèvres et rochers sur la route mais après l’autoroute est belle. Arrivée à Assilah où les camping sont fermés et donc bivouac sur un parking de la plage ( 30 Dm ) et très bon couscous dans un resto . Dodo face à l’océan.

7/2/11     Départ pour Moulay-Bousselham par la route. Visite du site Carthago-Romain de Lixus. Belle vue sur le delta de l’oued Loukos, l’océan et Larache où nous dégustons d’excellente sardines grillées. Nous continuons et faisons un grand détour pour cause de route défoncée. L’autoroute était nettement plus directe. Camping Flamants Loisir quasi désert mais correct. Basse-cour , un coq et quatre canards qui se promènent dans le camping. 34°52,29 N   06°16,51’ W

8/2/11     Lessive etc. au camping, promenade au village. Le soir, nuit tombée, nous allons au resto. En route nous assistons à un joli vol plané de vache. Explications : Un réverbère cassé, une vache qui traverse dans le noir, un voiture avec des lumières pas réglées et en excès de vitesse, du sable sur la route, bref en rentrant du resto il y avait un cadavre de vache sur le côté.Du danger de rouler la nuit au Maroc. La tagine était bonne.

9/2/11     Nous quittons ce charmant village où les vaches volent bas et les coqs se sautent les canards et allons ( 190 km)  jusqu’à Mohammedia, camping des Flots Bleus, bondé, sanitaires beurk. 33°44,24 N  07°19,45’ W

10/2/11     Visite de la médina de Mohamedia, petit resto.

11/2/11     Départ en taxi pour Casa, mauvaise info sur les heures de visite de la mosquée Hassan II, donc rallonge aux taxis, mais on finit par la visiter, c'est superbe, grandiose, impressionnant et vaut le détour.

12/2/11     Nous prenons l’autoroute pour EL Jalida, pas question de traverser Casa avec les camping-cars. Nous arrivons au Camping International, sanitaires b….., paraît que plus on descend dans le sud, moins les campings sont entretenus. Rien que les prises électriques, c’est un poème. Nous nous promenons dans les rues, visitons la cité espagnole, ratons la citerne car fermée, mais nous nous perdons dans le marché, Jacques et Dominique se font déguiser en Berbère par le marchand, nous prenons le thé et Jacques repart avec une paire de babouches.

13/2/11     Il pleut !! Direction Safi et son camping, sanitaires pas plus engageants que le précédent, panne d’électricité. En route arrêt à Oualidia et déjeuner à l’Araignée gourmande : oursins, tagines de poisson, excellent. Apéro en commun le soir comme d’habitude. Jacques a éclaté une de ses babouches toutes neuves à 20 euros et, précision de l’intéressé, vraie pile électrique dans la vie : «  Je ne marchais pas vite, c’est limité à 10 km/h dans mon camping-car ». Fous-rires.

14/2/11     Le soleil revient et nous longeons la côte vers Essaouira. Beaux rouleaux, plages infinies et promontoires rocheux. Route un peu bosselée et pas très large, arrêt pique-nique et les inévitables gosses sortis de nulle part. Camping Internationnal d’Essaouira. Pour la Saint Valentin Philippe et Laurence nous ont fait un superbe couscous.

15/2/11     Visite d’Essaouira, la médina, les remparts avec  les canons espagnols mis en place après le départ des Portugais par le sultan Mohammed ben Abdallah, les vagues, le port les mouettes entre deux averses, nous avons eu de la chance.

16/2/11     Départ pour Agadir , route N1  partie au bord de l’atlantique, toujours les rouleaux, partie serpentant dans les colline plantées d’arganiers.  Arrêt au camping, 20 km avant, pour une fois les sanitaires sont impec, faut le signaler.

17/2/11     Nous pontons Agadir et route sur Tiznit avec arrêt au supermarché Marjane. A Tiznit le camping municipal est complet et nous allons au second : Le Riad Assllaf ; douches dans les toilettes turques !!!. Jacques nous fait passer par des chemins non goudronnés alors qu’une belle route exixte. Explication de l’interessé : J’ai mis mon GPS en mode chameau. Visite de la médina. Cerné par son mur d’enceinte rénové.

18/2/11     Saut de puce à Aglou-plage. Station balnéaire en construction, camping tout neuf très propre à l’entrée d’Aglou.

19/2/11     Farniente et dégustation d’une excellente pastilla et bien servie au seul resto correct local, hôtel restaurant d’Aglou-plage.

20/2/11     Nous restons tranquillement à Aglou-plage pendant les manifs. Petite promenade vers l’océan et nous rencontrons Lahocine, pêcheur, qui nous fait visiter sa maison troglodyte et nous offre le thé, super sympa. En rentrent au CC nous écoutons les news en français. Je cite le journaliste «  En ce moment les manifestants sont assis sur la place, ils doivent se reposer « . Fous-rires dans le camping-car.

21/2/11     Route vers Tafraoute et attaquons l’Anti-Atlas. Arrêt au col du Kerdous avec une vue superbe sur la plaine de Tiznit. Paysages colorés, oueds. Camping les 3 Palmiers à Tafraoute, bondé, peu de sanitaires, des camping-car plein la palmeraie. Mais un décor superbe, montagnes entourant Tafraoute  sous le soleil, 32°. Premier apéro dehors sous les auvents.

22/2/11     Balade dans Tafraoute, 1000 m d’altitude, bon couscous au resto La Palmeraie. Le soir repas dehors, discussion sur les Suisses en attaquant le chocolat et réflexion de Jacques notre Speedy Gonzales : Je pourrai leur servir de trotteuse. Rires

23/2/11     Route vers Taroudant par Ait-Baha. Vallée des Ameln et col du Tizi Mlil, superbe décor, vallée des amandiers en fleurs, route étroite mais correcte avec des croisements difficiles. Les parkings près des murailles de Taroudant sont complets et nous allons au camping La Koudya à 15 km de la ville. Un gosse nous jette un objet sur le camping-car sans dégâts. Devant le camping Sylviane veut distribuer quelques stylos aux gosses présents. Elle n’a pas vu que c’était la sortie de l’école. En 10 seconde c’est l’émeute avec 30 gosses qui réclament quelque chose. On se promet que la prochaine fois c’est 2 gosses en vue pas plus et le désert autour sur un km.

24/2/11    Visite de la ville

25/2/11     Direction Taliouine, capitale du safran. Superbe décor de montagne. Achat de 5 gr safran.

26/2/11     Direction Agdz.Route très dégradée sur 30 km, hauts plateaux et paysages magnifiques.  Camping casbah de la Palmeraie, très moyen.

27/2/11     Trajet sur Zagora le long de la vallée du Draa. Camping Palmeraie d’Amezrou, sanitaires très moyens.

28/2/11     Farniente.

01/3/11     Farniente

02/3/11     Nous attaquons la route vers M’hamid. Désert de pierre, cols très venteux. Puis sable qui court sur la chaussée étroite. Camping Hamada du Draa très correct ; sanitaires un peu justes. C’est la crise. Du sable très fin partout dans le camping-car. Pas de tente berbère pour nous, Sylviane a déjà donné. Nous décidons de nous séparer et de nous retrouver à Ouarzazate.

03/3/11     Route vers Ouarzazate. Nous passons le col de Tizi-n-Tinififft, 1600 m, d’où nous avons une vue imprenable d’abord sur Agdz et sa palmeraie puis sur la vallée de Ouarzazate. Arrêt au camping de Tagmit. Sympa mais pas d’eau potable.

04/3/11     Nous allons au camping municipal d’Ouarzazate, un peu bondé et nous trouvons les seules places sur le goudron. Courses chez Dimitri, vraiment cher, puis au supermarché Dadès, vraiment plus abordable.

05/3/11     Ouarzazate, visite de la Kasbah de Taourit, bien conservée, rénovée. Les services d’un guide sont nécessaires, sous peine de ne visiter qu’une enfilade de pièces.

06/03/11    Visite des studios Atlas. Décors entre autres d’Astérix et Cléopatre d’Alain Chabat. Retour un bus bondé, les taxis se faisant rares.

07/3/11     Nous traversons la vallée du Dadès. Vallée de désert rocailleux, montagnes encore enneigée pas si lointaines que cela, superbes couleurs, du rouge, du vert, du brun. Et une vingtaine de km avant Boumalne Dadès, les cultures, les villages. Bifurquant à gauche nous entrons dans les gorges du Dadès, sauvages, colorées sous le soleil, impressionnantes. La route aussi. Arrêt au camping Berbère de la Montagne. Bien sauf la vidange cassette. Un vent à décorner les bœufs, mais endroit très beau.

08/3/11    Nous montons en camping’car jusqu’à Msemrir en admirant les gorges, le rocher en forme de tortue et les pattes de singe, rochers sculptés par la nature. Descente de cette route classée parmi les 10 plus impressionnantes au monde. Puis route vers Tinerhir où nous arrêtons au Camping du Soleil, à l’entrée des gorges du Todra.

09/3/11     Visites des gorges du Todrah….. à pieds. Approche de 5 km, 6 km à l’intérieur. Un peu plus évasé que les gorges du Dadès. Quelques cultures sur des minuscules parcelles plates au fond des gorges et des troupeaux de chèvres accrochés aux pentes impresionnantes broutant quelques maigres buissons.

10/3/11     Migration  vers Erfoud, hamada de pierres noires laissant la place progressivement au sable. Camping perdu sur la N 13, électricité si le groupe est démarré, mais bien.

11/3/11     Faut bien faire la lessive

12/3/11     Route vers Merzouga et arrivée au camping la Gazelle Bleue, petit camping mais très bien. N 31° 05,46’  W 4° 00,24’

13/3/11     Lever à 6 heures et dix minutes  de marche dans les dunes pour assister au lever du soleil. Sublime ! Excellent couscous de Mohammed, le patron du camping, à midi. Nous grimpons, enfin les plus courageux la grande dune de l’Erg Chebbi, 170 m de hauteur, mais un pas en avant un demi pas en arrière dans le sable. Paysage superbe mais pas de photos : un vent à décorner les bœufs et du sable qui fouette les mollets.

14/3/11     Nous quittons Merzouga, le sable court sur la route. Nous passons Erfoud, nous arrêtons à la Source Bleue de Meski. Trop de vent nous fait continuer. Nous passons Errachidia, admirons le lac de barrage, vert avec ses paroi de roche rouge et nous arrêtons dans les gorges du Ziz au camping. On stabilise vu le zef.

15/3/11    Route sur Midelt. Un camping-cariste qui était parti avant nous a fait demi-tour au vu des intempéries. Nous partons quand même, traversons une zone neigeuse et franchissons le col ( 1907 m ) par un temps clément. A Midelt nous visitons l’atelier de fabrication de tapis et nappes des soeurs franciscaines. Superbe travail, 8 ans d’apprentissage pour les meilleures. Camping de Tinmayl.

16/3/11     Départ pour Azrou. Le temps est exécrable, nous franchissons le col du Zad (  2178 m ) sous la neige, les barrières de neige sont fermées pour les camions. Il y a 10 cm de neige à Azrou et nous continuons sur Fez, camping du Diamant Vert. Il pleut.

17/3/11     Taxi direction Fès. Visite du nouveau Fès, le palais Royal, le mellah,quartier juif, la vieux Méchouar, les jardins Bou Jeloud.

18/3/11     Le guide nous attends à 9 heures. Nous avions négocié 150 dirhams par couple la visite. Le guide nous annonce 150 dirhams par personne. Refus de notre part. Finalement nous partons et visitons le vieux Fès. C’est vendredi et tout est fermé, sauf les portes des mosquées et quelques magasins touristiques. Visite donc de la médina, du quartier des tanneries, blocage sur le restaurant trop cher et finalement excellent déjeuner chez Zohra. Retour rapide avec un guide pas très content.

19/3/11     Fès Moulay Idriss près de Meknes. Installation au camping. Promenade à pied vers le village de Sidi Ali Ben Hammoud, lieu saint, et visite du souk. Chèvres et poulets attendant le sacrifice, porte-bonheurs et eau de fleur d’oranger. Impressionnant..

20/3/11     Visite de Meknès, la porte Bab Mansour, la prison des chrétiens, la manif du jour.

21/3/11     Visite du site de Volubilis, ruines très étendues. Dommage que Moulay Idriss ait fait construire Fès avec les pierres de cet endroit.

22/3/11     Direction Chefchouen. Moyen Atlas plat, très cultivé, puis nous attaquons le Rif, les gorges de l’oued du coin. Philippe s’arrête en faisant un bruit de Ferrari : Pot d’échappement rouillé et cassé. Réparation de fortune et nous continuons. Visite de Chefchaouen, toute de bleu vêtue.

23/3/11     Saut de puce vers Martil et son camping. Il pleut et le vent souffle. Dunes sur la promenade du bord de mer. Visite du Marjane ( hyper du coin ).

24/3/11     La douane à Ceuta vers midi. Pas d’attente. Nous avons de la chance avec le ferry : Le mauvais temps a interrompu les traversées ces deux jours précédent, les candidats au passage sont choisis selon des critères bizzares mais nous passons dans la foulée et roulons en Espagne jusqu’à l’aire d’autoroute de Venta del Pasel. Laurence et Philippe désirent rester vers Malaga et nous nous séparons donc.

25/3/11     Nous continuons jusqu’à l’Hospitalet de l’Infant, camping Del Prats et là, emplacement délimités, électricité correcte, sanitaires refaits à neuf. Nous sommes éblouis, nous avions perdu l’habitude du beau et bien fait.

26/3/11     Arrivée en France et arrêt à Trouillas, Mas d’Eu ou nous rachetons du vin ( bio ) qui nous avait bien plu à l’aller. Acceuil toujours aussi sympathique des propriétaires. Dominique et Jacques nous quittent et rentrent dans leur pénates. Nous continuons vers Bagnols sur Cèze.

27 au 30/3/11     Retour sur Strasbourg par petites étapes.

Bilan : Des paysages sublimes, de la côte Atlantique au haut Atlas. Des plaines cultivées aux hamadas arides des hauts plateaux de l’Atlas, des vents de sable du désert aux tempêtes de neige des cols, un Maroc varié dont nous avons fait le tour mais qui mérite que l’on s’y arrête plus longuement en certains endroits. Des routes meilleures qu’attendu, des conducteurs kamikazes, les moutons et chèvres qui tondent les fossés, des chameaux sauvages, des ânes finalement entravés et attachés, des vaches, les piétons et cyclistes fatalistes, les gosses qui se jettent presque sous les roues, il faut redoubler d’attention. De nouveaux amis, rencontrés sur internet et avec qui nous nous sommes supporté avec enthousiasme pendant deux mois.

Quelques chiffres : 8670 km dont 4160 au Maroc. 2400€ dont 1500 € au Maroc

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×